L’été d’alerte

L'édito de la semaine est signé Arnault Varanne, rédacteur en chef du 7.

Arnault Varanne

Le7.info

A ceux qui doutaient encore des effets du réchauffement climatique, l’été 2022 aura apporté une réponse cinglante en forme de démonstration implacable. Sécheresse, canicules, méga-feux en Gironde et jusqu’en Bretagne, orages violents, nappes phréatiques en péril... La planète a offert à ses habitants un condensé du pire de ce qui les attend dans les décennies à venir. Le processus est hélas enclenché et il faudra beaucoup de volonté (politique) et une vraie prise de conscience (collective) pour limiter les effets sur nos vies. Avouez qu’on a connu rentrée plus sereine, avec une menace à peine voilée sur l’approvisionnement en eau potable dans plusieurs parties du territoire. On touche là à ce qu’il y a de plus essentiel et la bataille de l’or bleu nous concerne désormais directement. Ajoutez à cela de probables délestages sur le réseau électrique à l’automne et cet hiver, et vous obtenez un tableau très morose. Pas de quoi cependant altérer l’enthousiasme des quelque 70 120 élèves attendus dans les établissements de la Vienne. A défaut d’abondance, laissons-leur un peu d’insouciance, au moins pour quelque temps. Bonne rentrée. 

Publicité

À lire aussi ...