Au Fil du Son s’exporte à Poitiers

Au Fil du Son, ce n’est pas qu’à Civray ! Le festival de musiques actuelles prépare un nouveau « Hors-série » au parc des expositions de Poitiers, les 24 et 25 mars. Avec une programmation toujours orientée musiques urbaines.

Steve Henot

Le7.info

La Ch’mise verte prépare le 
3e Hors-série de son festival Au Fil du Son. La première édition ayant été annulée en raison de la crise sanitaire, il s’agira en réalité de la deuxième à avoir lieu, les 24 et 25 mars prochains, au parc des expositions de Poitiers. « On a vu qu’il y avait de la place pour un festival à cette période de l’année, à Poitiers, avec une programmation ciblée d’artistes qui sont écoutés par les jeunes », se félicite Hervé Bernardeau.


En l’occurrence de la musique urbaine, à toutes les sauces : du hip-hop au rap, en passant par l’électro, entre autres… 
« Kerchak et Kalash Criminel sont, sur ce créneau, parmi les plus suivis sur les réseaux sociaux, indique le co-président de l’association organisatrice. Nous avons aussi beaucoup de découvertes, ce que recherchent nos festivaliers. A titre personnel, je suis pressé de voir Zaoui, l’ex-coleader de Thérapie Taxi qui s’est lancé en solo. Et Rim’K, parce que c’est le rap de mon époque ! » Sans oublier les groupes High Tribes et La P’tite Fumée, déjà vus à Civray, qui clôtureront les deux soirées.


Une 4e édition 
dans les cartons

Comme en 2022, deux scènes seront installées à l’intérieur du parc des expositions, « pour qu’il n’y ait pas de temps mort ». 
Maintenant qu’elle a « apprivoisé » les lieux, la Ch’mise verte espère accrocher les 5 000 spectateurs sur les deux dates. 
« L’an dernier, nous étions entre 2 500 et 3 000 le samedi et presque 2 000 le vendredi, se rappelle Hervé Bernardeau. On est d’ores et déjà en avance sur la billetterie et, chaque semaine, on creuse l’écart avec la précédente édition. » De bon augure donc.


Car ce Hors-série est toujours au banc d’essai. D’un budget bien moindre que le festival d’été -environ 150 000€ contre un peu plus d’1M€-, l’événement cherche encore à se faire connaître du public poitevin. Et aussi d’éventuels partenaires-mécènes. « On est sur un créneau et des artistes qui ne parlent pas forcément à tous les chefs d’entreprise », reconnaît Thibault Chaligné, l’un des responsables de la commission partenaires. Mais l’organisation d’un événement « Au Fil du Réseau », le 23 mars, par la CCI de la Vienne en collaboration avec les réseaux d’entrepreneurs locaux, pourrait être une belle 
« tribune » pour le Hors-série et la Ch’mise verte, prestataire sur cette soirée business. « On veut que le festival se suffise à lui-même, ne cache pas Hervé Bernardeau. Aujourd’hui, on n’y est pas, mais on s’en rapproche. » 
Une 4e édition est déjà dans les cartons et donnera lieu à un premier bilan en 2024.


Programmation complète et billetterie sur www.horsserieafds.com.

DR - Facebook/Au Fil du Son
Publicité

À lire aussi ...