Tec System reconstruit 
ses fondations

Installée à Naintré, Tec System fabrique en toute discrétion des foreuses utilisées sur les chantiers du monde entier. Sa spécialité ? 
Les fondations de bâtiments et ouvrages. Après quelques turbulences, cette filiale de Vinci lance de nouveaux produits en mode zéro émission de carbone.

Romain Mudrak

Le7.info

Pour le nouveau directeur général de Tec System, arrivé en novembre dernier, c’est un retour aux sources. Jeune ingénieur, Sébastien Canac y a réalisé son stage de fin d’études avant d’être recruté et de prendre très vite la direction du service après-vente. Mais au bout de trois ans à sillonner le monde, il a été débauché par un concurrent italien qui lui a confié sa filiale française pendant quinze ans. Jusqu’à ce que Soletanche Bachy, propriété de Vinci, lui propose un nouveau challenge : relancer l’activité stagnante de sa filiale implantée à Naintré. « On m’a confié la mission de développer de nouvelles machines, remodeler et redynamiser les équipes, relancer une démarche commerciale pour refaire briller la marque. »

Des fournisseurs 
à moins de 100km

Créée il y a plus de soixante ans, Tec System bénéficie en effet d’une bonne réputation parmi les professionnels du BTP en France, et au-delà. Mais ces dernières années, l’entreprise s’est trop reposée sur ses acquis. Trois gammes de machines ont fait son succès, à commencer par la plus célèbre, la Futuro, qui permet de reprendre en sous-œuvre les fondations des bâtiments soumises aux mouvements de terrain. Typiquement dans les sols argileux dont la densité varie en période de sécheresse. Tec en produit entre 36 et 48 chaque année. Une autre gamme pour les « fondations spéciales » des ouvrages plus lourds, comme des ponts et des immeubles, a aussi fait ses preuves. Enfin, Tec System a développé des engins dédiés à l’injection des préparations à base de ciment. Dans ces trois domaines d’expertise, un seul mot d’ordre compte désormais : 
l’innovation. Notamment en matière d’impact sur l’environnement. « De plus en plus de clients nous demandent des solutions électriques pour alimenter les foreuses, souligne Sébastien Canac. Certains chantiers exigent zéro émission de CO2. » Mi-juin, l’entreprise a fait son grand retour au salon Solscope à Lyon avec plusieurs nouveaux produits. « C’est la référence, nous y sommes allés pour dire que Tec est bien vivant et plein de projets. »

Chantre du made in France, 
l’entreprise cherche aussi à se différencier en rapprochant ses fournisseurs. Toutes les pièces dessinées par le bureau d’études sont réalisées dans un rayon de 100km. Certaines sont même fabriquées de l’autre côté de la rue par les voisins de Brionne Industrie, avant d’être assemblées par Tec System. Après un passage à vide, l’entreprise emploie aujourd’hui 39 salariés pour un chiffre d’affaires de 9M€. Preuve de sa bonne forme, une nouvelle usine plus fonctionnelle, mieux isolée et au top des énergies renouvelables, devrait sortir de terre en 2025, toujours à Naintré, là où tout a commencé pour Tec System et Sébastien Canac.

crédit photo - DR
Publicité

À lire aussi ...