Jeune et patriote, ça existe

Les jeunes sont-ils tous des rebelles qui ne respectent rien ? Pas tout à fait ! Mercredi dernier, une centaine de lycéens ont participé à un rallye citoyen durant lequel ils ont parlé des valeurs de la République avec des policiers et des militaires.

Romain Mudrak

Le7.info

Publiée par Libération le 13 avril, l’enquête « Libère tes choix » est accablante. D’après ce sondage, mené par la Jeunesse ouvrière chrétienne sur un échantillon de 6 028 personnes, 75% des jeunes âgés 15 à 30 ans pensent qu’ils « ne sont pas écoutés ni reconnus par la société ». L’administration, Pôle Emploi, l’Education nationale, les hommes et femmes politiques… Bref, les institutions en prennent pour leur grade.

C’est dans ce contexte que s’est déroulé, mercredi dernier, un rallye citoyen à Poitiers. Une centaine de lycéens, habillés en tenues kaki par l’armée, sont allés à la rencontre de policiers, pompiers, militaires et gendarmes pour parler des « valeurs de la République ». Et peut-être se découvrir une vocation.

Muni d’un gilet par-balles et d’un pistolet Sig Sauer (non chargé), Alexandre, 17 ans, vient de procéder, avec son équipe, à l’arrestation d’un individu soupçonné d’homicide, dans les locaux du commissariat central de Poitiers. En première au lycée du Bois d’Amour, il se voit déjà dans la Marine : « Je compte m’engager l’année prochaine. L’armée a de vraies valeurs. Elle me proposera plein de métiers. »

Le drapeau, La Marseillaise… « C’est important, on est assez patriotes », confirme unanimement une poignée d’élèves présents. Et s’engager au service des autres ? « Je le ferai cet été en participant au développement d’un village de Madagascar », répond Adrien, après avoir relevé les empreintes sur une scène de crime fictive. De son côté, Mathilde avoue être tentée par le cursus de pompier volontaire. Mais ce qu’elle veut d’abord, c’est « travailler dans le tourisme ». Sûr que ce jour-là, l’adolescente aurait préféré se casser une jambe plutôt que porter son paquetage en mangeant des rations militaires.



 

Publicité

À lire aussi ...