Testée vendredi au CHU, Elise attend toujours ses résultats

Assistante maternelle à Poitiers, Elise(*) a été testée vendredi dernier au CHU de Poitiers. Désabusée, elle attend encore aujourd’hui ses résultats entre « stress, angoisse et colère ».

Arnault Varanne

Le7.info

Pas facile d’être assistante maternelle en période de Covid. Elise en fait l’amère expérience depuis une semaine et demie. L’un des trois enfants qu’elle garde a été détecté positif au coronavirus, après que son père l’a lui-même été. Elle a eu l'information le 8 septembre et, depuis, les galères s’enchaînent. « Je suis considéré comme cas-contact, mon arrêt de travail a donc démarré le jeudi 10. Comme l’exige le protocole, je suis allée passer un test au CHU de Poitiers. » Depuis ? Rien, alors qu’on lui avait promis un résultat « sous 48h ». « A l’heure actuelle, je n’y ai toujours pas accès sur le portail ght86. Le CHU est injoignable, j’ai envoyé cinq ou six mails... On a fini par me dire de venir chercher le résultat. J’y suis allée le 15 septembre (mardi), mais on m’a dit que le test n’avait pas été traité. » 

Elise balance entre « stress, angoisse et colère », alors qu’elle est censée passer un deuxième test ce vendredi -« le rendez-vous n’a pas été confirmé »- pour entériner le résultat du premier. Hier après-midi, le CHU lui a indiqué que le résultat serait disponible « dans quelques minutes ». Ce n’est toujours pas le cas ce jeudi. Le préjudice est important pour l’assistante maternelle dont les parents-employeurs sont aussi dans la difficulté. « Si j’étais positive, mon mari et mes enfants auraient dû se faire tester aussi..., déplore-t-elle. Au-delà, j’ai une perte financière de 50%. Je devais aussi accueillir un quatrième enfant cette semaine. » Le comble, c’est que le gouvernement a supprimé... fin août l’indemnisation à 80% des assistantes maternelles en cas de Covid-19. 

« Nous redimensionnons nos services »

Contacté, le CHU de Poitiers ne nie pas les difficultés rencontrées depuis deux semaines. « Il y a une demande très importante de dépistages, reconnaît Céline Biche, directrice des usagers de l’établissement. Actuellement, nous redimensionnons nos services (10 agents actuellement, ndlr) pour y répondre, avec un objectif de prise de rendez-vous dans les 48h et le résultat dans les 24 à 36h suivantes. En particulier le week-end. » De la même manière, les services informatiques du CHU tentent de résoudre les bugs réguliers sur portailght86.fr. Le site était inaccessible hier après-midi. 

« Certaines personnes ont des difficultés pour se connecter et une erreur de mot de passe ou de numéro de téléphone empêche l’accès. Une hotline est ouverte pour leur faciliter la tâche. Mais nous allons, d’ici la fin de la semaine, adopter une solution dégradée, c’est-à-dire un envoi du résultat par mail », précise la responsable. Aujourd’hui, la prise de rendez-vous s’effectue entre 7h45 et 18h. La plateforme téléphonique reçoit 1 500 appels et réalise environ 400 tests par jour. Le CHU demande à toutes les personnes qui n’ont pas reçu la confirmation de leur rendez-vous de ne pas se déplacer. « C’est ce qui provoque aussi un engorgement... »

 

(*) Prénom d’emprunt à sa demande. 

Photo archive Le 7
Publicité

À lire aussi ...