Depuis le 15 décembre, le « bonus réparation » 
permet de faire réparer à petit prix ses objets électriques du quotidien plutôt que de les jeter. Dans la Vienne, les premières enseignes sont agréées.

Romain Mudrak

Le7.info

Créé par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, le « bonus réparation » 
est désormais en vigueur. L’idée ? Faire réparer plutôt que jeter ses appareils électriques du quotidien (petit et gros électroménager, image, son, smartphone, outillage…). Pour cela, vous bénéficiez d’un forfait de 10 à 45€ selon le produit à réparer à déduire du devis, pièces et main-d’œuvre comprises.

Attention, ces réparations doivent obligatoirement être effectuées par un professionnel agréé. La liste figure sur le site ecosystem.eco. Dans la Vienne, le nombre d’enseignes est plutôt limité. Toutefois, on peut citer les deux magasins Boulanger de Chasseneuil et de Poitiers-Sud, un artisan à Valdivienne et les ateliers Envie ERG (Electroménager Rénové Garanti), à Châtellerault. Cette entreprise emploie des salariés en réinsertion et en situation de handicap pour collecter des équipements électriques en panne, les rénover et les revendre 30 à 60% moins cher que le neuf (Le 7 n°560). « Mais nous réparons aussi directement pour les particuliers et le devis est gratuit », précise Corinne, responsable du magasin situé au 2, allée d’Argenson. Si le client refuse la remise en état, les techniciens récupèrent les pièces pour réparer d’autres appareils. Envie ERG devrait profiter de cette nouvelle aide de l’Etat pour doper cet axe méconnu de son activité.

Publicité

À lire aussi ...