Romain Mudrak

Le7.info

La rentrée scolaire 2021 se prépare dans la Vienne. Le traditionnel comité technique spécial départemental s’est réuni hier pour statuer sur la carte scolaire du premier degré. Résultat : 36,5 suppressions de postes, qui entraînent notamment 29 fermetures de classes traditionnelles, et 31 créations de postes d'enseignants, entraînant 16 ouvertures de classes traditionnelles et 2,5 postes de remplaçants). 3,5 équivalents templs plein (ETP) de décharge de direction s'ajoutent à la note.

Si le nombre de mesures est si important cette année, c’est que s’applique une sorte d’effet rétroactif. En 2020, Covid oblige, le ministre de l’Education nationale avait suspendu toutes les fermetures de classes dans les communes de moins de 5 000 habitants. Toutefois, ce n’est pas la seule explication. « La préparation de la rentrée 2021 dans la Vienne s’inscrit dans un contexte de poursuite de baisse démographique continue depuis 2016, relève l’inspection académique qui l’évalue à 3 328 élèves de moins en cinq ans (dont -777 à la prochaine rentrée). Pour autant, lors de la répartition budgétaire en janvier 2021, la Vienne a vu son volume d’emplois diminuer de 4 Équivalents temps plein (ETP) seulement. Si l'on compte sur cette même période, les emplois dont a bénéficié la Vienne, le département dispose donc de 51 ETP supplémentaires par rapport à 2015. »

La FSU-CGT Educ’Action n’est pas du même avis. Dans sa déclaration liminaire au CTSD, le syndicat indiquait que « la carte scolaire devrait être un levier pour permettre à chaque enseignant de mener sa mission dans la sérénité et en santé. Au final, il apparaît clairement que la dotation négative de -4 postes ne donne absolument pas les moyens pour couvrir tous les besoins du département. » De son côté, le SE-Unsa est le seul syndicat à avoir voté favorablement à ce projet. « Cette carte scolaire est plutôt correcte, souligne Cécile Capy, secrétaire départementale. Le Dasen devait rendre des postes. Mais il en crée d’autres de remplaçants et en réseau d’aide. Les fermetures prononcées sont difficilement contestables au vu des effectifs. C’est un principe de réalité et d’équité, qui n’est certes pas agréable. » Le dédoublement des classes de grande section, CP et CE1 sera terminé en REP+ à la rentrée 2021. En revanche, seules les CP et CE1 seront dédoublées en REP. Les maternelles devront attendre encore un peu.

Ouvertures
écoles maternelles : Pagnol et Daudet à Poitiers ; Prévert à Jaunay-Marigny ; La Saulée aux Roches-Prémaries ; Matisse à Châtellerault.
écoles élémentaires : Lakanal-Littré à Châtellerault ; Micromégas et Pérochon à Poitiers ; Cassin à Jaunay-Marigny ; Hirsh à Gençay ; Raffarin à Mirebeau.

écoles primaires : Chiré-en-Montreuil (poste provisoire) ; Savigny-l'Evescault ; Lavoisier à Châtellerault ; Perrault à Poitiers ; Chauvigny (école à définir).
Fermetures
écoles maternelles : Tony-Lainé à Dissay ; Jardin d'images à Vouneuil-sur-Vienne ; Parigny (x2) à Jaunay-Marigny.
écoles élémentaires : Zay à Châtellerault ; Garnier à Ingrandes ; Langevin Wallon à Naintré ; Pergaud à Dangé Saint-Romain ; Chincé (x2) à Jaunay-Marigny ; Lavausseau, La Chapelle Montreuil ; Paratte à Buxerolles ; Choisie à Montamisé ; Péruchon à Ligugé ; Pagnol à Poitiers ; La Saulée aux Roches-Prémaries ; Hirsh à Gençay ; Prévert à Loudun (conditionnel).
écoles primaires : Lefort à Archigny ; Colombiers ; Pompidou à Les Ormes ; Antran ; Guiraudières à Chauvigny ; Kaes et Le Lac à Beaumont ; Gauthier à Marçay ; Sommière-du-Clain ; Cézanne à Civaux.

À lire aussi ...