Le refuge des familles

La Maison des familles du CHU de Poitiers ouvre ses portes au public toute la semaine. Une façon de se faire connaître et d’attirer de nouveaux bénévoles.

Romain Mudrak

Le7.info

Chaque matin, le petit-déjeuner est le prétexte à de longues conversations dans la salle à manger de la Maison des familles. Tous les résidents ont un proche hospitalisé au CHU. Un point commun qui rapproche forcément. Najoua est venue de région parisienne il y a cinq jours pour rendre visite à son beau-frère. A table, elle discute avec un groupe autour d’un café : « On ne se connaissait pas avant ce matin. C’est sympa, on pense à autre chose. Hier, une mère tunisienne est arrivée avec ses enfants. Je suis restée avec elle pour lui expliquer ce qu’on peut faire ici… »

La plupart viennent de loin. Sylvie est arrivée de Toulouse pour être au côté de son père hospitalisé en urgences. « Je n’ai pas réfléchi, je suis venue tout de suite, mais les hôtels du coin étaient pleins. J’étais soulagée de disposer de deux nuits ici. On n’a pas à se soucier de la logistique. »

Quarante bénévoles se relaient toute la semaine pour aider les cinq salariés et, surtout, animer des ateliers cuisine, jeux ou autres avec les résidents. Le budget de la Maison des familles, géré par une association depuis vingt-cinq ans, s’élève à environ 200 000€ financés à 50% par les nuités. « On a toujours voulu que l’argent ne soit pas un obstacle. C’est pourquoi le prix de départ, de 23€, est rapidement dégressif », souligne Renaud Bègue, président et fondateur de l’établissement. Le CHU, propriétaire du bâtiment, abonde le budget à hauteur de 8%. Le solde provient de «la générosité des gens», qui donnent de l’argent spontanément ou à l’occasion des diverses manifestations.

Envie de devenir bénévole ? A l’occasion de son 25e anniversaire, la Maison des familles ouvre ses portes au public jusqu’à vendredi soir. Rendez-vous sur le site de la Milétrie.

Publicité

À lire aussi ...